Vous êtes ici : Accueil > Actualité > Droit au Corps : bilan de l’année 2014 et perspectives 2015
Droit au Corps : bilan de l’année 2014 et perspectives 2015

Droit au Corps : bilan de l’année 2014 et perspectives 2015

L’équipe de Droit au Corps vous souhaite une excellente année 2015 ! Nous espérons que celle-ci sera synonyme de progression des droits humains dans le monde, ceux des enfants en particulier. Ces derniers sont en effet les premières victimes de nombreuses injustices, dont font partie les mutilations sexuelles.

Tout comme l’année dernière, nous profitons de ce moment pour dresser un bilan de l’année écoulée et regarder ce qui nous attend en 2015.

Droit au Corps en 2014

Site Internet : fréquentation en hausse !

Alors que les chiffres étaient déjà prometteurs en 2013, la fréquentation du site Internet droitaucorps.com a continué de fortement progresser en 2014, comme le montre le graphique ci-dessous :

visiteurs uniques site internet droit au corps 2014

Le record a été atteint au mois d’octobre, avec 48500 visiteurs uniques !

Cette croissance signifie que de plus en plus de personnes sont informées sur les mutilations sexuelles, notamment la circoncision forcée, ce qui accroît les chances que des enfants soient épargnés par ces pratiques.

Réseaux sociaux

Ce sont aujourd’hui plus de 800 personnes qui aiment notre page Facebook ! N’hésitez pas à les rejoindre :

Droit au Corps sur Facebook

Sachez que nous sommes également présent sur Twitter et Google+ :

Droit au Corps sur Twitter Droit au Corps sur Google+

En plus d’afficher votre soutien à Droit au Corps, nous suivre sur les réseaux sociaux vous permet de rester informé sur l’actualité des mutilations sexuelles dans le monde.

Chaîne YouTube

Droit au Corps dispose également d’une chaîne YouTube qui compte aujourd’hui plus de 160 abonnés. N’hésitez pas à les rejoindre pour ne rater aucune vidéo :

Droit au Corps sur YouTube

Mutilations sexuelles : les événements qui ont marqué 2014

C’était l’une de nos ambitions pour 2014 : publier chaque mois un bilan concernant l’actualité des mutilations sexuelles dans le monde. Et nous y sommes parvenus !

Pour celles et ceux qui seraient passés à côté, voici une sélection des événements marquants de 2014 :

Cliquez sur le nom du mois pour aller au bilan d’actualité correspondant !

Janvier

Une audition parlementaire sur la circoncision des jeunes garçons a lieu à Strasbourg en marge de la session plénière de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Deux associations médicales danoises prennent position contre la circoncision non thérapeutique imposée aux enfants (lire l’article dédié).

Février

À l’occasion de la journée internationale contre les mutilations génitales féminines, un grand colloque se déroule à Paris, organisé par le collectif “Excision, parlons-en !” avec le soutien de UNICEF France et du ministère des Affaires étrangères.

Droit au Corps publie un entretien exclusif de Michel Garenne, chercheur en démographie à l’Institut Pasteur, qui a notamment travaillé sur la question de la circoncision et du sida (lire l’entretien).

Une alliance entre intactivistes francophones permet l’ouverture du forum Stop Circoncision.

Mars

Comme chaque année, les intactivistes américains participent à une grande manifestation, la Genital Integrity Awareness Week, qui se déroule à Washington D.C..

Avril

Brian Morris, célèbre partisan de la circoncision infantile, se fait remarquer une fois de plus en publiant un article qui estime que les bienfaits de la circoncision sont 100 fois supérieurs aux risques et que la circoncision infantile devrait être considérée de la même manière que la vaccination. L’affaire fait évidemment grand bruit et entraîne de nombreuses réactions.

Mai

Le 7 mai a lieu la deuxième édition de la Journée Mondiale pour l’Autonomie Génitale. Cet événement célèbre le jugement historique du tribunal de Cologne, lequel avait estimé que la circoncision d’un enfant pour motifs religieux représente une blessure corporelle et que le droit d’un enfant à son intégrité physique prime sur le droit des parents. Des manifestations ont notamment lieu en Allemagne, au Canada et en Angleterre.

Aux États-Unis, une militante du nom de Jaha Dukureh débute une campagne pour alerter sur la situation des mutilations sexuelles féminines dans le pays.

Juin

La lutte contre l’excision s’intensifie au Royaume-Uni ainsi qu’aux États-Unis, où la pétition lancée par Jaha Dukureh dépasse les 220 000 signatures.

En Israël, la Haute Cour de justice donne raison à la maman qui avait été condamnée à une astreinte de 100 euros par jour tant qu’elle refuserait de faire circoncire son fils.

Au cours du congrès annuel de l’Association Médicale Britannique, deux médecins dénoncent le sexisme d’une motion visant à protéger seulement les femmes des mutilations sexuelles, excluant ainsi les hommes et les intersexes (lire l’article dédié).

Lisa Braver Moss et Rebecca Wald, deux femmes d’origine juive, lancent le projet Celebrating Brit Shalom : un livre pour les parents juifs qui souhaitent accueillir leur petit garçon au sein du judaïsme, mais sans le faire circoncire (lire l’article dédié).

Juillet

Le 13ème symposium international sur l’autonomie génitale et les droits de l’enfant se déroule au sein d’une Université du Colorado, aux États-Unis. Les intervenants discutent des mutilations sexuelles féminines, masculines et intersexes.

Londres accueille la première édition du Girl Summit (Sommet de la fille) qui vise à mobiliser les efforts nationaux et internationaux dans le but de mettre fin aux mutilations génitales féminines et aux mariages précoces et forcés.

Août

Beaucoup d’actualité, en Afrique notamment, avec nombreux reportages vidéos.

Au Kenya et en Ouganda, des hommes adultes sont pourchassés pour être circoncis de force.

Septembre

L’Organisation Internationale des Intersexes adresse une déclaration au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Droit au Corps publie une interview de Bafing Kul, musicien malien et militant contre les mutilations sexuelles, afin de promouvoir une campagne destinée à récolter des fonds pour un événement au Mali (lire l’article dédié). Malheureusement, la collecte de fonds n’atteindra pas son objectif.

Droit au Corps répond à la tribune de Mathias Alcalaï, dans laquelle il prend la défense de la circoncision infantile en réaction à une tribune publiée plus tôt par Jérôme Segal (lire notre réponse).

Octobre

Une audition sur la circoncision des garçons a lieu au sein du parlement danois. Droit au Corps sous-titre l’intervention du docteur Frisch (voir la vidéo).

Les intactivistes américains manifestent devant le congrès annuel de l’Académie Américaine de Pédiatrie et engagent la discussion avec plusieurs médecins.

Une nouvelle campagne destinée à lutter contre les mutilations sexuelles féminines en Afrique est lancée à Nairobi, au Kenya, avec la participation du Secrétaire général des Nations Unies.

Le commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe publie un billet intitulé “Les enfants LGBTI ont droit à la sécurité et à l’égalité”.

Novembre

Énorme déception en Égypte après que le père et le médecin d’une fille de 13 ans, décédée à la suite d’une opération d’excision, soient acquittés par la justice.

Dans le même temps, aux États-Unis, la justice ordonne la circoncision d’un petit garçon de 4 ans, suivant la volonté du père, alors que la mère s’y oppose fermement.

À l’occasion de la Journée de Solidarité Intersexe, Vincent Guillot, de l’Organisation Internationale des Intersexes, accorde une interview vidéo au site Yagg.com.

Décembre

Aux États-Unis, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) soumettent à la consultation publique une proposition de directives à destination des prestataires de santé afin que ceux-ci aillent vers leurs patients pour les informer des avantages et des risques de la circoncision. De nombreuses critiques sont adressées aux CDC et plusieurs manifestations ont lieu.

Dans le même temps, le Conseil de l’Europe et Amnesty International s’attaquent aux mutilations sexuelles féminines, tandis que l’Organisation Internationale des Intersexes adresse un courrier de félicitation au gouvernement maltais, suite à la publication par celui-ci d’un projet de loi portant sur le droit à l’intégrité physique et à l’autonomie pour tou-te-s.

Et en 2015 ?

En 2015, Droit au Corps continuera bien évidemment à diffuser de l’information concernant les mutilations sexuelles via son site Internet, sa chaîne YouTube et ses réseaux sociaux : bilans d’actualité, articles thématiques, témoignages, interviews, diffusion et sous-titrage de vidéos, etc.

Deux événements spécifiques sont toutefois attendus !

Naissance de l’association Droit au Corps

Le début d’année 2015 va être l’occasion pour Droit au Corps de se constituer en association à but non lucratif :

  • en transparence radicale : toutes les activités de l’association sont sur la place publique, tout le monde peut y participer ;
  • avec gratuité de l’adhésion, dans un esprit de solidarité et de non-exclusion.

Plus d’information dans les prochaines semaines : restez à l’écoute !

Manifestation à Paris en mai

En mai 2015 aura lieu la troisième édition de la journée mondiale pour l’autonomie génitale.

Dans ce cadre, Droit au Corps a pour ambition d’organiser une manifestation à Paris pour dénoncer toutes formes de mutilations sexuelles (féminines, masculines et intersexes).

Si vous souhaitez nous aider d’une manière ou d’une autre, n’hésitez pas à nous contacter.

Bonne et heureuse années à tou-te-s !

L’équipe Droit au Corps

Logo Droit au Corps

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page