Vous êtes ici : Accueil > Témoignages et interviews > Interview de Jonathan Friedman, intactiviste américain (vidéo)

Interview de Jonathan Friedman, intactiviste américain (vidéo)

Jonathan Friedman est un jeune Américain qui a été circoncis à 8 jours lors d’une cérémonie de circoncision juive. Il milite aujourd’hui activement contre la pratique et est devenu relativement célèbre au sein du mouvement intactiviste.

Nous avons eu la chance de l’interviewer lors de sa venue à Paris en début d’année. L’interview arrive donc un peu tard, mais comme on dit : mieux vaut tard que jamais.

Voici la vidéo, suivie de la transcription :

Transcription de l’interview

Présentation

Je m’appelle Jonathan Friedman, je suis de New York City et j’ai 25 ans. J’ai été circoncis à 8 jours durant une cérémonie de circoncision juive. Je viens d’une famille juive orthodoxe et donc aucun choix n’était possible.

J’ai d’abord réalisé que j’avais des problèmes en atteignant l’âge de la puberté. Je ne comprenais pas que j’avais besoin de lubrifiant pour me masturber et donc j’ai rencontré des douleurs et même des saignements.

Mais c’est seulement des années plus tard que j’ai réalisé que c’était lié à la circoncision.

D’où est venue ta prise de conscience concernant la circoncision ?

J’ai réalisé que la circoncision était nuisible après avoir vu une vidéo pour un produit appelé SenSlip.

Ils avaient une représentation 3D d’un pénis intact, qui montrait ce qu’il se passait après une circoncision : beaucoup de terminaisons nerveuses ainsi que le mécanisme de glissement sont perdus.

J’avais un ami à l’université à qui j’ai aussi montré cette vidéo et ça l’a vraiment emballé, et donc on a commencé à en parler à nos amis et à informer les gens afin qu’ils réalisent que la circoncision était une mauvaise chose.

Mais ce n’est que quelques années plus tard que nous avons réalisé qu’il y avait une communauté intactiviste, très active sur Internet, et nous avons commencé à faire d’autres types de travaux, informer les gens sur Internet et s’impliquer dans différentes organisations.

Qu’est-ce qui t’a amené à créer Intact News ?

Je suis devenu actif sur Internet en découvrant d’autres intactivistes et j’ai réalisé que beaucoup des informations venant des médias de masse étaient biaisées contre l’intactivisme et qu’elles étaient pro-circoncision.

Et c’était la même chose dans la littérature médicale aux États-Unis.

Je voulais vraiment informer autant de personnes que possible et utiliser les médias de masse semblait vraiment être une bonne idée, mais cela demande beaucoup d’influence et d’argent pour diffuser ces idées.

Donc j’ai décidé de créer un site Internet alternatif appelé Intact News.

L’adresse est : intactnews.org.

Logo Intact News

Et j’ai commencé à écrire mes propres articles à propos des nouveaux événements liés à la circoncision, des nouvelles études qui paraissaient, parfois elles paraissaient dans les grands médias avec de réels biais pro-circoncision, mais les résultats étaient exagérés, ou alors des parties importantes de ces études étaient ignorées.

Il y avait donc un grand écart et j’ai réalisé que je pouvais le combler.

Que fais-tu d’autre au sein du mouvement intactiviste ?

Aux États-Unis, il y a beaucoup de manifestations et d’autres choses que les gens font pour informer, des initiatives populaires.

Une des premières choses que j’ai faite a été de créer un autocollant que je mettais au-dessus des toilettes publiques des hommes.

Il était écrit : “Quelque chose vous manque ? Interrogez-vous sur la circoncision.”

Et il y avait une image d’une main de chirurgien avec le gant et un scalpel. Je pense que c’était très efficace pour toucher les gens.

Sticker intactiviste

J’ai également commencé à participer à des manifestations. Je suis allé à Washington DC quelques fois, pour participer à la Genital Integrity Awareness Week, et ça faisait vraiment du bien de voir des manifestants venus des quatre coins du pays, à un endroit que des milliers de personnes visitent chaque jour et de toucher beaucoup de personnes de cette manière.

Jonathan Friedman lors de la GIAW 2013

Jonathan Friedman en 2013 (Photo James Loewen)

On a aussi manifesté à New York, je suis membre d’un groupe appelé “Les intactivistes de New York City.”

On a fait des manifestations. Parfois nous marchons dans des parades, comme la gay pride chaque année.

Parfois nous organisons nos propres manifestations, récemment nous avons manifesté devant le consulat allemand, des choses de ce genre.

A l’origine, lorsque j’ai fait ces autocollants que je mettais dans les toilettes des hommes dans les bars, le site Internet que j’indiquais était questioncircumcision.org, mais je n’avais que des informations basiques dessus.

Il y a un an, j’ai fait une brochure à distribuer gratuitement, dans laquelle il y a beaucoup d’informations sur la circoncision, dont de nombreuses que les gens sont vraiment étonnés d’apprendre.

J’ai fait environ 2000 exemplaires moi-même et d’autres personnes ont fait des copies puisque l’on peut la télécharger gratuitement sur Internet. Donc probablement que 3000 ou 4000 exemplaires ont été distribués à travers les États-Unis, le Canada et aussi un peu en Europe.

Genital Autonomy by Jonathan Friedman

A propos des événements à Berlin

Il y a un mois, j’ai voyagé jusqu’à Berlin pour participer à une manifestation juste quelques heures avant qu’une nouvelle loi passe, légalisant la circoncision en Allemagne.

Je pense que c’était la plus grande manifestation intactiviste à laquelle j’ai participée. Il devait y avoir autour de 70 personnes, beaucoup de politiciens, beaucoup d’ex-musulmans, c’était vraiment bien de voir et rencontrer tant de gens.

Et il y avait aussi beaucoup de personnes venant d’organisations féministes, qui œuvrent contre la circoncision féminine et qui étaient venus nous soutenir.

C’était une très belle chose à voir.

La circoncision aux États-Unis

En ce qui concerne la prévalence de la circoncision aux États-Unis, cela dépend de la région dans laquelle les gens vivent et aussi à quelle communauté ils appartiennent.

Sur la côte ouest, la circoncision est moins courante. Dans le Mid-Ouest je pense que ce sont les taux les plus élevés. Dans les communautés juives et musulmanes, c’est aussi un des taux les plus importants.

Mais les choses sont en train de changer puisque de plus en plus de personnes sont informées sur la circoncision, les taux sont nettement en train de chuter.

Même au sein de la communauté juive, il y a des groupes qui ne pratiquent plus la circoncision. Ils effectuent Brit Shalom, une cérémonie sans coupure. Peut-être qu’il y a une coupure symbolique de fruit ou quelque chose, pour remplacer l’acte de la circoncision. Et il y a de plus en plus de jeunes hommes juifs qui grandissent avec leur prépuce.

Dans les autres communautés, comme celle des latinos, la circoncision est assez rare, mais beaucoup d’hommes latino sont circoncis, parce que leurs parents ont été convaincus par les docteurs.

Mais il y a une organisation basée à Brooklyn, appelée Intaction, qui se concentre sur la communauté latino, et les informations qu’ils donnent sont en espagnol, donc je pense que c’est une très bonne organisation.

A propos de la nouvelle déclaration de l’Académie Américaine de Pédiatrie

Aux États-Unis, les taux de circoncision ont baissé très rapidement.

En réponse, je pense que beaucoup de médecins qui pratiquent la circoncision commencent à avoir peur que la pratique disparaisse, car ils gagnent beaucoup d’argent avec cette pratique.

Et donc je pense que c’est pour cela que l’Académie des Pédiatres Américains a fait cette nouvelle déclaration, soutenue par l’American College of Obstetricians and Gynecologists, qui effectuent principalement les circoncisions.

Ils ont fait cette nouvelle déclaration qui dit que “les bénéfices pour la santé surpassent les risques” de la circoncision.

Ils ne la recommandent pas vraiment, mais c’est une manière de dire aux parents : « c’est une sage décision de faire circoncire votre enfant. »

Mais cela va à l’encontre de toutes les autres organisations médicales dans le monde qui se sont prononcées contre la circoncision, dont les associations médicales allemandes, qui ont en fait presque ridiculisé la déclaration de l’Académie des Pédiatres Américains et indiqué qu’il était évident en regardant leur déclaration qu’elle contient de nombreux biais culturels.

Avocats pour les droits de l’enfant

Il y a un an, j’ai commencé à travailler pour Avocats pour les droits de l’enfant.

Il s’agit d’une organisation d’avocats qui informe les gens sur la circoncision et mène des actions en justice.

Je fais leur site Internet et leur newsletter.

Nous avons récemment été mentionné au parlement allemand dans la lettre des pédiatres allemands au sujet de la circoncision. Ils ont cité notre lettre à l’Académie des Pédiatres Américains concernant leur nouvelle politique.

Attorneys for the rights of the child

La restauration du prépuce

Des hommes ont restauré leur prépuce depuis des milliers d’années.

Les plus anciennes sources remontent à des juifs qui restauraient leur prépuce durant l’époque hellénistique, pour correspondre à la norme et prendre part à des événements publiques qui impliquaient souvent la nudité.

Depuis peu, il y a beaucoup de personnes aux États-Unis qui ont commencé à restaurer leur prépuce et inventer de nouveaux dispositifs pour permettre cela.

Le principe de la restauration du prépuce est que, si vous tirez sur la peau durant une période étendue, cette peau va en fait pousser.

Sur les pénis circoncis, le gland n’est plus recouvert et devient alors sec et kératinisé à cause de la dure couche de peau protectrice qui se crée, et donc vous perdez beaucoup de sensibilité.

Lorsque vous restaurez, le gland est de nouveau couvert et vous regagnez beaucoup de sensibilité mais vous regagnez aussi la mobilité, le mécanisme de glissement du prépuce, donc c’est vraiment une grande amélioration.

Peux-tu nous parler de ta propre restauration du prépuce ?

Il y a un an, j’ai acheté un dispositif pour restaurer mon prépuce.

Au début, je ne pouvais pas vraiment l’utiliser parce que je n’ai pas beaucoup de peau sur la hampe du pénis, j’avais des érections tendues, donc c’était difficile de mettre le dispositif.

Cela m’a déprimé au début, mais lorsque le temps est devenu plus chaud, ma peau s’est un peu détendue et j’ai été capable de mettre le dispotif, ce qui m’a vraiment emballé.

Et donc depuis je le porte, pas si régulièrement, mais assez pour noter quelques petits changements comme le fait que ma peau soit plus mobile. Je peux bouger la peau de la hampe du pénis de haut en bas.

Je pense que ça m’a fait me sentir mieux, le fait que je puisse faire quelque chose pour moi-même.

Es-tu optimiste pour l’avenir de la cause intactiviste ?

Cette année a vraiment été exceptionnelle. Voir autant d’organisations médicales de pays d’Europe prendre position contre la circoncision si radicalement.

En Allemagne, les organisations pédiatriques ont fait une des meilleures déclarations que j’ai jamais vue sur la circoncision.

Je pense que d’autres pays vont suivre leur exemple et je pense que dans quelques années ils seront peut-être capable d’interdire la circoncision en Europe.

Je pense aussi aux autres lieux comme le Moyen-Orient ou l’Afrique, où il semble que la circoncision soit à la hausse ou ne puisse jamais baisser.

Mais je pense qu’au fur et à mesure que ces régions auront accès à internet et utiliseront les réseaux sociaux, il y aura une prise de conscience et également des mouvements là-bas à l’avenir.

As-tu des conseils pour les intactivistes européens ?

Je pense que pour les intactivistes en Europe, il est important de former des groupes dans les grandes villes comme nous le faisons aux États-Unis.

Je sais que c’est peut-être plus difficile, parce que le pourcentage d’hommes circoncis y est bien moins élevé, mais je pense qu’il y a assez de personnes pour se rassembler et faire de grandes choses comme ce que j’ai vu à Berlin il y a quelques semaines.

Je pense aussi que les intactivistes européens devraient former des groupes « NORM ». NORM = National Organization of Restoring Men / Organisation Nationale des Hommes restaurant leur prépuce.

Ce sont des groupes où les gens peuvent se rencontrer et parler de la restauration du prépuce et se soutenir les uns les autres. Cela a été très important pour moi quand j’étais à New York.

Je pense également que les intactivistes en Europe peuvent traduire certains des documents que nous avons, je pense que c’est bien de partager ces informations qui existent déjà.

Enfin, je pense que les intactivistes d’Europe ont aussi la possibilité de faire des partenariats avec les organisations de femmes, puisqu’elles se battent contre la circoncision féminine elles ont aussi tendance à être contre la circoncision masculine, contrairement aux États-Unis, où les organisations de femmes sont généralement pro-circoncision ou ne prennent pas position.

Intactivistes New-York

Manifestation de soutien à Elinor, le 5 décembre dernier.

Pour l’espace francophone, Droit au Corps a le plaisir de soutenir la démarche Brit Shalom, l’Alliance sans souffrance, apparue en 2016.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page