Vous êtes ici : Accueil > Témoignages et interviews

Témoignages et interviews

Cette catégorie regroupe des témoignages et interviews d’hommes et de femmes de tous horizons sur la circoncision masculine et les mutilations sexuelles au sens large, écrit ou vidéo.

 

Les témoignages publiés par Droit au Corps ont été sélectionnés pour leur intérêt, même s’ils ne reflètent pas nécessairement les positions de l’association.

 

Pour être publié sur Droit au Corps, un témoignage :

 
– ne doit pas contenir de propos répréhensibles ;
– doit être écrit dans un français correct (orthographe, syntaxe, ponctuation) : Droit au Corps apportera une aide à l’auteur du témoignage en cas de besoin ;
– doit rester un témoignage, c’est-à-dire une “description” et non l’occasion d’affirmations infondées ;
– ne doit pas contenir de désinformation ;
– ne doit pas risquer d’être destructeur pour les circoncis (ou d’autres).

Après deux ans de restauration du prépuce : « je redeviens l’homme que j’aurais toujours dû être »

homme libre plage coucher soleil

Circoncis à 5 ans suite à un mauvais diagnostic de phimosis, Sébastien a toujours été mécontent de cet état. À 39 ans, il décide d’entamer une restauration du prépuce après avoir découvert des sites tels que Nouvelle Peau. Cela fait maintenant deux ans qu’il documente minutieusement ses progrès sur le forum Stop Circoncision, un moyen de puiser de la motivation, mais aussi d’encourager d’autres hommes à se lancer. Lire la suite »

Un chirurgien blesse un enfant de 4 ans en le décalottant abusivement pendant son sommeil

operation chirurgicale

Lors d’une intervention chirurgicale sur un enfant de 4 ans pour traiter une hydrocèle, le chirurgien « profite » de l’anesthésie générale pour pratiquer un décalottage sans aucune information préalable des parents ni recueil de leur consentement. Blessé, l’enfant pleure pendant une heure au réveil et hurle pendant trois jours lors de la miction. Lire la suite »

Un pédiatre blesse un enfant par la mauvaise pratique du décalottage

enfant peur decalottage

Suite à son hospitalisation pour une crise d'asthme sévère, un enfant de 9 ans subit un décalottage de la part du chef du service de pédiatrie, sans aucune explication préalable ou recueil du consentement, et alors qu’il s’agissait d’une consultation pour savoir s'il pouvait quitter l'hôpital. D'après l'infirmière, ce « décalotteur en série » pratique cet acte sur tous les garçons qu'il examine. Blessé, l’enfant pleure et a mal plusieurs jours durant. Lire la suite »

Revenir en haut de la page