Vous êtes ici : Accueil > Conséquences de la circoncision > Circoncision et morts de nouveau-nés
Circoncision et morts de nouveau-nés

Circoncision et morts de nouveau-nés

Par Ryan McAllister

Plus de la moitié des parents dans les états américains de Washington DC, de Maryland et de Virginie choisissent de faire circoncire leur(s) fils. Or, ces parents sont-ils vraiment informés sur les complications éventuelles ? En général, la réponse est non et cette défaillance dans le processus d’obtention d’un consentement informé a des conséquences dramatiques pour beaucoup de garçons, par exemple dans le cas des blessures du pénis citées par un urologue pédiatrique dans cet article.

Mais ce médecin ne voit que les garçons en vie. Le nombre exact d’enfants qui meurent chaque année suite à une circoncision n’a jamais été recensé aux États-Unis ni même considéré comme un sujet digne d’intérêt par une quelconque organisation médicale.

Une nouvelle étude publiée récemment dans Thymos: Journal of BoyhoodStudies estime que plus de 100 nouveau-nés américains meurent chaque année suite à des complications liées à une circoncision (réaction à l’anesthésie, attaque d’apoplexie, hémorragie, infections, etc). Et puisque la circoncision des enfants est un acte facultatif, tous ces décès sont évitables.

Bébé qui dort avec un bonnet

Les nouveau-nés sont particulièrement vulnérables à des traumatismes inutiles comme la circoncision.

L’étude conclue : « Ces garçons sont morts à cause de la complicité ou la duplicité des médecins, et parce que les parents mal informés ont dit ‘oui’ ou n’avaient pas le courage de dire ‘non’. » Les auteurs décrivent ces décès comme « un sacrifice méconnu d’innocents. »

L’étude a révélé qu’environ 117 décès de nouveau-nés (c’est-à-dire de bébés âgés de moins de 28 jours) liés à la circoncision ont lieu chaque année aux États-Unis, soit un décès sur 77 chez les nouveau-nés de sexe masculin. L’étude a également identifié les raisons pour lesquelles des données précises sur ces décès ne sont pas disponibles, certains des obstacles qui empêchent la prévention de ces décès et quelques solutions pour les surmonter.

Pour information, environ 44 nouveau-nés meurent chaque année d’asphyxie et 8 nouveau-nés meurent dans un accident de voiture. Environ 115 nouveau-nés meurent chaque année de mort subite, presque le même nombre que pour la circoncision.

Source : examiner.com

Traduction française : Droit au Corps

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page