Vous êtes ici : Accueil > Actualité > Circoncision : les médecins européens contre la politique américaine

Circoncision : les médecins européens contre la politique américaine

La circoncision entre en conflit avec les droits de l’enfant et le serment des médecins et peut avoir de sérieuses conséquences à long terme, déclare aujourd’hui un groupe international de 38 médecins venant de 16 pays européens dans le journal Pediatrics. Ils commentent la nouvelle politique de l’Académie des Pédiatres Américains sur la circoncision masculine infantile.

Il n’y a pas d’argument convaincant pour la santé en faveur de la circoncision, tandis qu’elle peut avoir de sérieuses conséquences à long terme sur le plan urologique, psychologique et sexuel. Et réaliser une circoncision non justifiée médicalement d’enfants mineurs entre en conflit avec la déontologie médicale. La circoncision masculine infantile est incompatible avec les droits de l’enfant et le serment des médecins de ne pas nuire.

C’est le principal message d’un groupe international de médecins en réaction à la politique de l’Académie des Pédiatres Américains (AAP), émise en aout 2012, promouvant* la circoncision des garçons. Dans un article paru aujourd’hui dans le journal scientifique Pediatrics, les auteurs commentent cette politique et déclarent que les médecins et leurs organisations professionnelles devraient décourager les parents de faire circoncire leurs garçons en bonne santé.

Il y a parmi les auteurs des présidents et représentants de plusieurs associations médicales nationales, d’associations de pédiatres et de chirurgiens pédiatres. L’Association Néerlandaise d’Urologie (NVU), Association Pédiatrique (NVK) et les chirurgiens (NvvH) font parti des auteurs ayant signé l’article. Déjà en 2010, toutes les principales associations médicales avaient adopté un point de vue identique avec l’Association Royale Médicale Néerlandaise (KNMG).

Lire l’article en ligne

Télécharger l’article

Source : Association Royale Médicale Néerlandaise

Traduction française : Droit au Corps

* Note de Droit au Corps : précisons que l’AAP ne va pas réellement jusqu’à recommander la circoncision systématique des garçons. Mais elle estime que les bénéfices l’emportent sur les risques et que la décision doit être laissée aux parents, ce qui les induit en erreur.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page