Vous êtes ici : Accueil > Actualité > Mutilations génitales imposées : actualité du mois de décembre 2013

Mutilations génitales imposées : actualité du mois de décembre 2013

Ce mois de décembre 2013 a été très chargé en actualité : voici un tour d’horizon sur ce qu’il ne fallait pas rater, et bien plus encore.

Pour suivre l’actualité au jour le jour, suivez-nous sur Twitter, Facebook et Google+ !

Sommaire :

  1. La résolution de l’APCE sous pression
  2. Israël : des nouvelles de l’affaire Elinor
  3. L’actualité en Europe
  4. Les intactivistes américains toujours aussi actifs
  5. Scandale au Québec après des circoncisions ratées
  6. L’actualité en Afrique
  7. Brian Morris refait parler de lui
  8. Liens en vrac

La résolution de l’APCE sous pression !

Vous vous souvenez certainement de la résolution votée par l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe au mois d’octobre. Celle-ci qualifiait plusieurs pratiques de violation de l’intégrité physique des enfants, dont la circoncision masculine.

On apprend ce mois-ci que plusieurs députés israéliens, emmenés par Reuven Rivlin, ont unis leur force pour organiser une contre-résolution. Celle-ci sera soumise fin janvier au Bureau de l’APCE, qui décidera alors si elle doit passer devant l’Assemblée plénière en avril.

Voir les détails dans cet article du Jerusalem Post, puis celui-ci.

Logo de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe

Une pétition demandant à l’APCE de maintenir sa résolution a été mise en place par un intactiviste anglais et compte actuellement prêt de 1400 signatures : signer la pétition.

Dans un article du Washington Post,  Liliane Maury Pasquier, présidente de la commission des questions sociales, de la santé et de la famille de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, défend la résolution du Conseil.

Voici la traduction de la fin de l’article :

Il n’y a pas, et ne peut y avoir, de ‘droit’ à circoncire les jeunes garçons. Les enfants ne sont pas des mini-êtres humains avec des mini-droits. En revanche, dans une recommandation jointe à la résolution, notre assemblée a invité les gouvernements européens à considérer de faire du ‘droit des enfants à l’intégrité physique’ un standard sur tout le continent.

La résolution de l’assemblée ne peut être annulée ou modifiée. Par contre, comme nous l’espérions, un débat s’est initié, bien que pas toujours de manière ciblée ou productive. (Qu’est-ce que cela dit sur la qualité des arguments des opposants quand un appel à débat public est considéré comme le signe avant-coureur d’une oppression et de pogroms ?) Pour notre part, nous allons faire de notre mieux pour faire avancer le débat : le 28 Janvier, mon comité se réunira pour une session de suivi sur la circoncision. Nous espérons que les représentants religieux juifs et musulmans, ainsi que les experts médicaux, viendront ensemble pour approfondir la discussion.

Les pratiques religieuses méritent le plus profond respect - mais pas quand elles entraînent des dommages irréversibles sur les enfants.

Nous en saurons donc plus fin janvier.

Israël : des nouvelles de l’affaire Elinor

Elinor, c’est cette maman israélienne qui avait été condamnée par un tribunal rabbinique à payer une amende journalière tant qu’elle refuserait de faire circoncire son fils, procédure demandée par son mari. (Voir notre dossier sur l’affaire).

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que la Haute Cour de justice a gelé l’amende tandis qu’une requête a été déposée auprès de la Cour suprême.

Suite à cette actualité, Eran Sadeh, fondateur du site gonnen.org, a été invité à débattre du sujet sur la chaîne d’actualité israélienne i24News :

Une pétition de soutien à Elinor, adressée à la Cour suprême d’Israël, a été mise en place par le Jewish Circumcision Resource Center : signer la pétition.

Retrouvez également l’interview d’Avigdor Feldman, l’avocat d’Elinor.

L’actualité en Europe

Du 17 au 18 décembre, Bruxelle accueillait le 8ème Forum européen sur les droits des enfants, organisé par la Commission Européenne.

Plusieurs conférences s’y sont déroulées, dont une sur les mutilations génitales féminines. Malheureusement, rien sur la circoncision imposée aux garçons.

Par ailleurs, la Commission Européenne a récemment lancé une campagne intitulée Zéro tolérance aux mutilations génitales féminines, donc voici une vidéo.

France : des paroles et des actes

Le 2 décembre, 2 colloques ont eu lieu exactement au même moment à Paris :

A l’occasion de ce dernier, l’association Excision, parlons-en a présenté sa nouvelle cartographie mondiale interactive, montrant la réalité des pratiques en faveur de l’abandon de l’excision à travers le monde.

Le 17 décembre, à Chalon-sur-Saône, un colloque a eu lieu sur les mariages forcés et les mutilations sexuelles : Khady Koita, célèbre militante, a livré son témoignage.

A Saint Denis, la maternité d’un hôpital a ouvert un service dédié à la réparation des femmes excisées : reportage. Même chose dans un hôpital de Rennes : reportage France 3.

A ce sujet, voici la vidéo d’un très fort témoignage paru à la fin du mois de novembre sur la chaîne de l’association Clitoraid :

Suède : la circoncision bientôt interdite ?

En Suède, le département de Blekinge prévoit d’interdire la circoncision non-thérapeutique des jeunes garçons ! (forward.com)

La question se pose également en Norvège.

Rappelons que, fin septembre, les ombudsmans des cinq pays nordiques avaient signé une résolution historique qui prenait position contre la circoncision des jeunes garçons.

Allemagne : un an déjà…

Le 12 décembre 2012, l’Allemagne légalisait la circoncision imposée aux jeunes garçons.

Un an après, où en est-on ? Lire notre article sur le sujet.

Voir également l’article de Deutsche Welle : German circumcision law still under fire.

Les intactivistes américains toujours aussi actifs

New-York

Le 10 décembre, c’était la journée internationale des droits de l’homme. A cette occasion, les intactivistes américains ont manifesté devant le siège des Nations unies.

Voici la vidéo de l’événement :

Certains auront peut-être reconnus Jonathan Friedman, un intactiviste New-Yorkais très actif dont nous avons récemment publié une interview exclusive.

San Francisco

En anglais, quack désigne le son émis par un canard, mais c’est aussi un terme utilisé pour qualifier un médecin charlatan.

C’est pourquoi un intactiviste déguisé en canard a souhaité la bienvenue aux membres de l’American Academy of Pediatrics, qui s’étaient tristement illustrés l’année dernière en revoyant leur position sur la circoncision.

Intactiviste accueille les circonciseurs

 Bienvenue aux circonciseurs !

Circumstitions News, voir également la vidéo.

Québec : scandale après des circoncisions ratées

Le journal de Montreal, 10 décembre : “Une trentaine de bébés, tous circoncis par le même médecin de famille, ont dû être réopérés parce que la chirurgie avait été mal faite, selon le Collège des médecins.”

Suite à cette actualité, notre homologue et ami Martin Côté, créateur de Stop Circoncision Québec, est intervenu sur la radio québécoise 98.5 fm.

Voici son intervention, qui fait suite à celle d’un urologue.

LaPresse.ca, le 24 décembre : “Le Collège des médecins a ordonné une limitation provisoire et immédiate contre le médecin, une mesure exceptionnelle, mais qui s’impose pour assurer la sécurité du public, selon le Conseil de discipline de l’ordre professionnel, qui a rendu une décision datée du 23 décembre.”

Daniel Weinstock, philosophe québécois, “considère que faire subir à des fillettes non consentantes de légères mutilations génitales est un accommodement raisonnable si cela se fait à l’hôpital.”

Ces lignes, parues sur le site du Huffington Post Québec, nous avaient profondément choqués. Heureusement, il s’agissait d’une erreur : le journaliste dit avoir mal compris les propos de Daniel Weinstock. L’article original a été remplacé par un mot d’excuse.

L’actualité en Afrique

Circoncision : la folie continue

En Afrique, les chiffres des campagnes de circoncision de masse donnent le tournis, les panneaux publicitaires la nausée : lire notre point sur le sujet.

Au Zimbabwe, “des fonctionnaires du Ministère de la Santé et de l’Enfance sont intervenus dans des écoles du pays pour informer les élèves, dont certains n’avaient que 12 ans, des méthodes de circoncision et de ses avantages, provoquant ainsi la colère de certains parents.” (The Standard)

En Afrique du Sud, les rites initiatiques de circoncision continuent à faire des victimes : 31 morts à cause de la circoncision.

En Ouganda, des prisonniers affirment avoir été circoncis de force !

Excision : quelques bonnes nouvelles

Au Sénégal, dans la ville de Matam, l’ONG Tostan a lancé un projet pour l’abandon de l’excision et des mariages précoces. (Agence de Presse Sénégalaise) Plusieurs régions sont concernées, comme ici à Tambacounda.

Djibouti, le ministère de la Promotion de la Femme lance une vaste campagne de sensibilisation et de formation contre les dangers des mutilations génitales féminines.

En Tanzanie, 38 femmes suspectées d’avoir excisé des fillettes et adolescentes ont été arrêtées par la police.

Brian Morris refait parler de lui

Ces dernières semaines, plusieurs médias ont relayés une étude estimant que la circoncision n’affecte pas le plaisir sexuel. Ce qu’ils oublient de dire, c’est que son auteur est un féroce partisan de la circoncision masculine.

Les études de haute qualité suggèrent que la circoncision chez les hommes n’a aucun effet sur la fonction sexuelle, la sensibilité, les sensations ou la satisfaction.”

Telle est la conclusion d’une méta-analyse publiée dans la revue médicale Journal of Sexual Medicine et dont l’extrait est disponible à cette adresse. Concrètement, les auteurs ont analysé plus de 2600 publications, leur ont attribué un niveau de qualité et ont établi leur conclusion.

Bien sûr, toute personne renseignée sur le prépuce (ou en possédant un) aura compris que les conclusions de cette analyse sont une insulte à l’intelligence.

Lorsque l’on s’intéresse à l’auteur de cette étude, on s’aperçoit sans trop de surprise qu’il s’agit du Professeur Brian Morris, l’un des plus féroces partisans de la circoncision masculine de notre époque, qui tient d’ailleurs un site pro-circoncision.

Morris a entre autre déclaré à la télévision que la circoncision devrait être obligatoire :

Nous encourageons le lecteur à aller se renseigner sur cet homme en parcourant sa fiche Circ Leaks, tout simplement effrayante. Vous trouverez aussi une critique de l’étude sur circumstitions.

Comme l’a fait remarquer un intactiviste américain, accorder du crédit à l’analyse de Brian Morris revient à croire un cigarettier qui vous dirait que fumer n’affecte pas la santé des poumons.

(Re)lire également notre article dédié à la question.

Liens en vrac

Voici d’autres articles parus ce mois-ci, vous y trouverez un peu de tout :

Des informations nous ont échappé ? Merci de nous les signaler dans les commentaires !

Partager / Share :

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page