Vous êtes ici : Accueil > Le prépuce > Parent d’un garçon ? Attention au décalottage forcé !

Parent d’un garçon ? Attention au décalottage forcé !

L’avocat John Geisheker tient une permanence téléphonique pour l’association Docteurs Opposés à la Circoncision. Dans cet entretien vidéo réalisé en 2010, il explique qu’il reçoit notamment beaucoup d’appels de mères dont le garçon a été blessé suite à un décalottage effectué par un médecin et met en garde contre cette mauvaise pratique.

Voici la vidéo sous-titrée en français, suivie de la transcription :

À lire

La diffusion des bonnes informations sur la santé du pénis permettrait d’épargner de nombreuses souffrances et des dépenses totalement inutiles. Explications dans notre dossier « Santé du pénis ».

TRANSCRIPTION

L’une de mes missions pour [l’association] Docteurs Opposés à la Circoncision est de tenir une permanence téléphonique. Pour les personnes qui appellent, mon téléphone portable est allumé jour et nuit (ma femme en sait quelque chose).

Les appels typiques que je reçois proviennent d’hommes qui souhaitent restaurer [leur prépuce], ce que je trouve très intéressant. Je leur donne autant de conseils que je peux et je les oriente vers l’Organisation Nationale des Hommes qui Restaurent au Royaume-Uni ou aux États-Unis, dont le siège est situé à Concord, en Californie, et dirigé par Wayne Griffith.

Je reçois également des appels de jeunes médecins qui ne souhaitent pas participer aux opérations de circoncision et qui demandent ce que je peux faire pour les aider à devenir objecteur de conscience.

Je reçois un grand nombre d’appels venant de mères de garçon dont le prépuce a été rétracté de force. Il s’agit de garçons intacts pour lesquels un médecin ou un infirmier a rétracté le prépuce de force, endommageant ainsi le feuillet balano-préputial, la membrane qui fusionne le prépuce au gland dans la petite enfance et chez les jeunes garçons. De nombreux professionnels de la santé aux États-Unis ne savent pas que cette membrane peut perdurer jusqu’à la fin de la puberté et que l’âge moyen à laquelle cette membrane se dissipe naturellement est en fait de 10 ans. Donc, à l’âge de 10 ans, la moitié des garçons peuvent voir l’entièreté de leur gland et l’autre moitié ne peuvent pas.

Régulièrement, je reçois des appels de mères dont l’enfant a subi un décalottage forcé à un âge de quelques mois ! J’ai toutes sortes de cas d’enfants de 6 mois qui ont été blessés. J’ai d’ailleurs ici une photo d’un des cas. Bien sûr, je ne peux pas donner le nom de l’enfant. Cet enfant a été blessé lors d’une visite médicale de routine. Il y est arrivé parfaitement heureux et en bonne santé, comme l’a fait remarquer sa mère, et en est ressorti avec cette blessure [paraphimosis] causée totalement inutilement par le médecin.

Les autres appels un peu plus effrayants que je reçois proviennent d’hommes qui sont tellement en colère à propos de leur circoncision qu’ils veulent faire du mal à leur médecin. Et j’ai vraiment eu le cas de plusieurs hommes qui traquaient leur médecin de manière obsessionnelle, essayant de décider s’ils allaient lui causer de graves dommages. Et bien sûr, en tant qu’avocat j’ai dû les prévenir qu’un tel comportement serait totalement illégal et inacceptable. C’est certainement compréhensible sur le plan psychologique pour eux, mais il est préférable d’utiliser cette colère pour s’investir dans le mouvement, restaurer leur prépuce, conseiller les parents qui croisent leur chemin… et laisser ce médecin tranquille, ne pas finir en prison pour avoir fait quelque chose d’horrible. Ces cas sont pour moi très effrayants à traiter.

Traduction et sous-titrage : Droit au Corps.

Partager / Share :

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page