Vous êtes ici : Accueil > Actualité > David Abiker, journaliste intactophobe ?
David Abiker, journaliste intactophobe ?

David Abiker, journaliste intactophobe ?

David Abiker, célèbre journaliste français, a récemment publié un billet sur son site internet dans lequel il se moque de ce qu’il appelle le « circophobe ».

Il explique que ce néologisme désigne « cet individu qui s’épanouit sur internet et qui estime qu’un véritable génocide se cache derrière la pratique rituelle (ou médicale) de la circoncision. »

Mais comme la suite de l’histoire le montre, le mot « circophobe » sert en fait à qualifier négativement toute personne hostile à la circoncision masculine, quelles que soient les raisons invoquées.

En effet, de nombreuses personnes ont commenté le billet de Monsieur Abiker afin de lui dire pourquoi il était légitime de s’offusquer contre cette pratique :

  • La circoncision infantile constitue une atteinte à l’intégrité physique irrémédiable qui supprime un tissu sexuel sain et fonctionnel : le prépuce.
  • De nombreux hommes souffrent de la circoncision à de multiples niveaux : physiquepsychologiquesexuel.
  • De nombreuses personnes de part le monde militent pour le droit à l’intégrité génitale sans discrimination de sexe : ils se désignent comme intactivistes.
  • La vision intactiviste est simple : tous les êtres humains ont le droit de grandir et vivre avec des organes génitaux intacts.  En France, Droit au Corps est un représentant du mouvement intactiviste.
  • Les intactivistes sont très souvent des hommes eux-mêmes circoncis, mais aussi des femmes et des parents touchés de prêt ou de loin par la pratique.
  • Le mouvement intactiviste est également constitué de nombreuses personnes de confession juive, et le mouvement se développe même en Israël.
  • De nombreuses associations médicales se sont récemment prononcées contre la circoncision infantile : en Allemagne, en Suède ou encore aux Pays-Bas. Des médecins européens ont plus tôt cette année condamné la politique des pédiatres américains sur la circoncision infantile.

Malheureusement, tout dialogue avec Monsieur Abiker est jusqu’ici resté impossible : le journaliste censure tous les messages défavorables à la circoncision, même lorsqu’ils sont courtois et informatifs.

On s’étonne d’une telle réaction de la part d’un journaliste, chez qui on aurait imaginé une autre conception de la liberté d’expression et du débat. Le plus étonnant est peut-être que Monsieur Abiker a lui même dit sur Twitter qu’il ne se ferait pas circoncire s’il en avait le choix aujourd’hui :

Voilà bien tout le problème : les enfants n’ont pas le choix lorsqu’ils sont privés à jamais de leur prépuce, qui constitue pourtant une partie de leur sexe, de leur corps.

Les intactivistes militent simplement pour que le droit à l’intégrité physique des enfants soit respecté et qu’on arrête de s’en prendre à leur sexe.

Cette polémique apparaît justement alors qu’un enfant de 5 ans pourrait voir son pénis amputé suite à une circoncision.

Questions à David Abiker

Suite à la publication de cet article et aux informations qu’il contient, nous espérons pouvoir entamer un dialogue avec Monsieur Abiker.

Voici aujourd’hui les questions que nous lui posons :

1. Les raisons de s’opposer à la circoncision masculine évoquées plus haut vous semblent-elles légitimes ? Si non, pourquoi ?

2. Selon vous, est-ce qu’un enfant de sexe masculin doit bénéficier du même droit à l’intégrité physique qu’un enfant de sexe féminin ? (cf Article 16-3 du Code civil)

3. Seriez-vous prêt à parler ou débattre sérieusement du sujet avec un membre de Droit au Corps ?

Tant que le dialogue restera impossible, rien n’avancera…

Mise à jour : David Abiker n’a apporté aucune réponse à notre invitation et s’est contenté d’effacer le message posté sur son blog :

Invitation au dialogue à l'attention de David Abiker

Message du 11/09/13 posté sur le blog de David Abiker, effacé depuis (comme de nombreux autres messages intactivistes).

Partager / Share :

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page