Déclaration contre l’antisémitisme au sein du mouvement pour l’autonomie génitale

En avril 2022, Droit au Corps signe la Déclaration contre l’antisémitisme au sein du mouvement pour l’autonomie génitale, dont vous trouverez la traduction française ci-dessous. C’est grâce à la mise en place de la coalition internationale pour l’abandon des mutilations sexuelles en 2020, The Bodyguards, que notre association se retrouve impliquée dans ce type de collaboration, par le maillage international que cette coalition a favorisé.

panneau contre antisemitisme tenu par militant pour autonomie genitale

Déclaration contre l’antisémitisme au sein du mouvement pour l’autonomie génitale

Introduction

Nous, les soussignés, sommes troublés par la montée de l’expression antisémite au sein du mouvement pour l’autonomie génitale. En particulier en cette période d’augmentation des crimes haineux contre les Juifs, nous devons être vigilants et ne pas permettre à de telles idées de proliférer au sein de notre mouvement.

Nous sommes fermement convaincus que critiquer la pratique de la circoncision pénienne NE CONSTITUE PAS, en soi, de l’antisémitisme. Et nous croyons également que toute inclusion d’expressions antisémites dans de telles critiques sape le mouvement pour l’autonomie génitale. Elle donne aux personnes de bonne foi des raisons de rejeter notre cause tout en fournissant aux personnes de mauvaise foi des munitions à utiliser contre nous.

Les juifs sont tout aussi capables d’exprimer de l’antisémitisme que les non-juifs, et s’il est assez simple d’identifier certaines généralisations sur les juifs ou le judaïsme comme de l’intolérance, il peut parfois être délicat d’identifier une expression comme antisémite. Pour aider notre mouvement à mieux éviter l’antisémitisme, nous proposons une définition pratique et des exemples.

Notre définition et nos exemples sont conçus pour être utiles aux personnes du mouvement pour l’autonomie génitale et ne sont en aucun cas exhaustifs. Les personnes de bonne foi peuvent parfois être en désaccord sur ce qui constitue l’antisémitisme, mais il existe un consensus sur un certain nombre d’idées et nous limiterons nos exemples à celles-ci.

Définition pratique

L’antisémitisme est une forme ancienne d’intolérance qui vise les Juifs et le judaïsme. Comme d’autres formes d’intolérance, il dépeint un groupe de personnes par des généralisations négatives et outrancières. L’antisémitisme consiste en des croyances, des attitudes et des actions antijuives. Il peut se manifester par des mots, des images et des actes. L’antisémitisme peut être direct, indirect, explicite ou codé.

Quelques exemples de déclarations qui N’EXPRIMENT PAS l’antisémitisme :

1. « Il devrait être illégal de couper les organes génitaux de tout enfant, mâle, femelle ou intersexe pour des raisons non médicales. »

2. « La circoncision des bébés juifs pour des raisons religieuses viole le droit à l’intégrité corporelle du bébé. »

3. « Les bébés juifs ressentent de la douleur et en grandissant certains d’entre eux deviennent des hommes en colère d’avoir été circoncis. »

4. « Certains juifs ont été influents dans la promotion de la circoncision, et certaines organisations juives ont combattu la législation visant à protéger les nourrissons de la circoncision pénienne. »

5. « La Metzitzah b’Peh est une pratique religieuse dangereuse qui met en danger les nourrissons juifs. »

6. « Beaucoup de juifs associent la circoncision à l’identité juive. »

Quelques exemples de déclarations antisémites liées à la circoncision du pénis :

1. Blâmer la victime
« La persécution historique des Juifs était une réponse raisonnable à leur pratique de la circoncision. »

2. Le mythe du pouvoir juif
« Le peuple juif a manipulé les États-Unis pour qu’ils adoptent la pratique de la circoncision. »

3. L’accusation de double loyauté
« Les juifs qui critiquent la circoncision mais qui s’expriment contre l’antisémitisme ne peuvent pas vraiment s’engager à mettre fin à la pratique de la circoncision. »

4. La théorie conspirationniste du contrôle
« Les Juifs contrôlent les médias, le corps médical et le système juridique et tirent les ficelles en coulisse pour perpétuer la pratique de la circoncision. »

5. La mauvaise caractérisation de la Metzitzah b’Peh
« La Metzitzah b’Peh constitue du cannibalisme, du vampirisme et de la pédophilie. »

6. Essentialisation diffamatoire
« Le judaïsme incarne la pédophilie systémique. »

Conclusion

Si tous les êtres humains font des erreurs, nous ne sommes pas éternellement définis par ces erreurs. Même ceux qui, au sein de notre mouvement, sont parfois tombés dans le piège de la perpétuation d’attitudes antisémites, ou qui n’ont tout simplement pas su affronter l’antisémitisme lorsqu’il s’est produit, sont encouragés à aborder la cause de l’autonomie génitale avec un engagement aussi grand à respecter la diversité et la valeur de tous les êtres humains qu’ils le font pour la cause de l’autonomie génitale elle-même.

Il n’y a pas de place dans notre mouvement pour l’antisémitisme ou toute autre forme d’intolérance. Le travail de protection des enfants contre les mutilations sexuelles est tout simplement trop important pour permettre à de telles haines de faire dérailler tous nos efforts. Nous avons le devoir moral de dénoncer l’antisémitisme au sein du mouvement pour l’autonomie génitale. Nous pensons que le faire, aujourd’hui plus que jamais, est impératif tant pour la santé de notre mouvement que pour l’amélioration de notre société.

Auteurs :

David Balashinsky, PT, BalaBlog

Lisa Braver Moss, BA, President and Co-Founder, Bruchim

Tim Hammond,Whose Body Whose Rights? | Co-Founder, National Organization of Restoring Men | Independent Researcher, Global Survey of Circumcision Harm

Ryan McAllister, PhD, Elephant in the Hospital and UnBreaking Birth

Eliyahu Ungar-Sargon, Cut: Slicing Through The Myths of Circumcision, Co-founder, Bruchim

Rebecca Wald, JD, Celebrating Brit Shalom, Executive Director, Bruchim

Organisations :

Voir la liste des organisations ayant signé la déclaration sur la page originale.

Particuliers :

Voir la liste des organisations ayant signé la déclaration sur la page originale.

Êtes-vous un leader ou une personne influente dans le mouvement pour l’autonomie génitale ? Si vous souhaitez ajouter votre nom à cette déclaration, ou si vous avez des questions, écrivez-nous à l’adresse suivante : StandAgainstAntisemitism@gmail.com