Vous êtes ici : Accueil > Actualité > Mutilations sexuelles féminines, masculines, intersexes (août 2015)

Mutilations sexuelles féminines, masculines, intersexes (août 2015)

Droit au Corps vous propose chaque mois un retour sur l’actualité concernant les mutilations sexuelles féminines, masculines et intersexes. Voici ce qu’il fallait retenir en ce mois d’août 2015.

Pour suivre l’actualité en continu, suivez‐nous sur FacebookTwitter ou Google+ !

Sommaire :
  1. Actualité concernant l’excision
  2. Actualité concernant la circoncision
  3. Actualité concernant les mutilations intersexes

Actualité concernant l’excision

Belgique

Le 23 octobre 2015, les associations Intact et GAMS Belgique organisent une conférence intitulée ‘La Convention d’Istanbul ; Un nouvel outil pour lutter contre les mutilations génitales féminines’ (programme et informations pratiques). Inscription et information : badia@intact-association.org ou 02 539 02 04 (source : GAMS Belgique asbl).

Angleterre

À l’occasion de la fin des vacances d’été, The Telegraph est revenu sur les moyens mis en oeuvre par les forces frontalières pour lutter contre le phénomène des petites filles emmenées à l’étranger pour y être sexuellement mutilées ou mariées de force (lire l’article).

Égypte

Khaled Hussein, un reporter du site égyptien Youm7, a découvert l’existence de boutiques clandestines au Caire où des mutilations sexuelles sur fillettes se pratiquent pour 50 Livres égyptiennes, soit un peu moins de 6 euros, rapporte The Cairo Post. Le journaliste a filmé en caméra cachée cinq filles âgées de 8 à 12 ans qui attendaient leur tour avec leurs parents et a questionné un circonciseur en se faisant passer pour un client qui voudrait faire circoncire sa nièce (voir la vidéo). Les mutilations sexuelles féminines sont interdites depuis 2008 en Égypte.

Somalie

Le gouvernement a signalé son intention d’interdire les mutilations sexuelles féminines, dont le taux est de 98 % dans le pays, soit le plus haut du monde. “Le temps est venu pour nous d’éradiquer cette mauvaise pratique et de protéger les droits des filles et des femmes dans notre pays”, a déclaré Sahra Mohammed Ali Samatar, ministre des Affaires de la femme (The Guardian).

Reportage vidéo de Voice of America :

Sénégal

Deutsche Welle a publié un reportage vidéo d’un peu plus de trois minutes sur les mutilations sexuelles féminines au Sénégal, à regarder directement sur dw.com. On y voit notamment le témoignage d’une militante, d’une ancienne exciseuse ainsi que d’un Imam opposé à la pratique. 

Sierra Leone

Ce reportage réalisé par The Guardian s’intéresse à une société secrète de femmes, connue sous le nom de Bondo, qui pratique les mutilations sexuelles en guise de rituel initiatique. La parole est donnée à des femmes : une adolescente qui refuse de rejoindre la société, une travailleuse de l’OSI Plan International, deux membres de la société secrète et une infirmière.

Kenya

Un tribunal de Marsabit a condamné trois femmes à entre trois et six ans de prison pour avoir soumis des jeunes filles à la circoncision.” (Lire la suite sur Daily Nation)

Actualité concernant la circoncision

Norvège

Le faible nombre de circoncisions pratiquées est largement attribué à la résistance organisée par les médecins, les infirmières et autres membres du personnel médical. Toutes les associations médicales professionnelles de ‪Norvège‬ sont opposées à la loi autorisant les circoncisions à être couvertes par le service de santé publique norvégien, à l’exception de l’organisation nationale des sages‐femmes (Jordmorforening) qui la soutient. L’opposition est basée sur les points de vues professionnels selon lesquels la procédure est inutile, irréversible et effectuée sur des patients incapables de consentir parce qu’ils sont trop jeunes.” (Extrait d’un article publié sur newsinenglish.no)

Angleterre

Une enquête de police a été ouverte à l’encontre d’un médecin après que celui‐ci ait fait circoncire un bébé sur la demande du père, mais sans le consentement de la mère. “Je savais que c’était quelque chose que le père de mon bébé voulait, mais je n’étais pas du tout d’accord avec ça !”, a‐t‐elle déclaré (lire l’article du Daily Mail).

Droit au Corps reçoit régulièrement des messages de personnes qui ont peur que leur conjoint‐e fasse circoncire leur fils ou dont le/la conjoint‐e est déjà passé‐e à l’acte. Soyez vigilant. En France, tout comme en Angleterre, le consentement des deux parents est nécessaire pour qu’un médecin puisse effectuer l’opération. Il n’est pas rare que le parent désireux de faire circoncire l’enfant emmène ce dernier dans un pays étranger pour que l’acte y soit accompli, ce qui rend difficile d’éventuelles poursuites judiciaires.

Québec (Canada)

À l’occasion du festival Fierté Montréal, l’organisation Circumcision Resource a tenu un stand d’information sur le prépuce et la circoncision (en français et en anglais) et a participé à la marche en brandissant des messages tels que ‘J’aime le prépuce’ ou ‘Foreskin is fabulous’ (le prépuce est fabuleux).

À voir également :

- photos du stand : partie 1, partie 2, partie 3, partie 4
photos de la marche
— vidéos d’entretiens avec des passants : infirmière 1 (en), infirmière 2 (fr), homme (fr/en)

États‐Unis

Lors d’une émission télévisée, l’acteur américain Jeff Goldblum s’est exprimé à propos de la circoncision de son fils. Cela a amené un débat amical avec l’acteur Andy Richter, lui‐même circoncis, mais qui a laissé son fils intact. “Je suis circoncis parce que je suis né à une époque où ce n’était pas remis en question, mais avec mon fils, j’ai dit au médecin : ‘Il est né parfait, pourquoi le changer ?’ Donc ce que je dis [s’adressant à Jeff Goldblum], c’est que vous avez mutilé votre enfant”, a dit Richter. Ce à quoi Goldblum a répondu : “Je connais l’argument, je pense que vous avez probablement raison.”

Afrique du Sud

Une étude de l’ONG Vision Mondiale montre que les garçons qui ne se soumettent pas au rite de passage de la circoncision sont harcelés et exclus, rapporte News 24. “Par exemple, les camarades de classe vont retirer leur chaise et ne leur permettront pas d’utiliser la salle de bain de l’école à moins qu’ils paient une taxe”, indique un communiqué de l’ONG.

Actualité concernant les mutilations sexuelles intersexes

États‐Unis

Deux parents poursuivent un médecin pour avoir assigné leur enfant adoptif à un genre alors que celui‐ci était âgé de 16 mois, rapporte Medical Daily.

À partir de cette affaire, Buzzfeed a publié un gros article intitulé : Should Doctors Operate On Intersex Babies ? (Les médecins devraient‐ils opérer les bébés intersexes ?). L’Organisation Internationale des Intersexes (OII) UK  a réagit en publiant un article du même nom.

Suisse

Le Comité contre la torture des Nations Unies a rendu ses observations finales concernant le septième rapport périodique de la Suisse. Le document contient une section sur les personnes intersexuées (p. 7, paragr. 20), dont nous reproduisons une partie ci‐dessous :

Le Comité recommande à l’État partie, eu égard à la prochaine décision du Conseil Fédéral :

a) de prendre les mesures législatives, administratives et autres mesures nécessaires pour garantir le respect de l’intégrité physique et l’autonomie des personnes intersexuées et que nul ne soit soumis durant l’enfance à des traitements médicaux ou chirurgicaux visant à déterminer le sexe d’un enfant qui ne présentent aucun caractère d’urgence médicale, ainsi que l’a recommandé la Commission nationale d’éthique pour la médecine humaine et le Comité des droits de l’enfant (CRC/C/CHE/CO/2–4, par. 43 b));

b) d’assurer des services de conseil et un accompagnement psychosocial gratuit pour les personnes concernées et leurs parents et de les informer sur la possibilité de rapporter toute décision sur des traitements non nécessaire jusqu’à que la personne concernée puisse se prononcer par elle‐même ;

c) d’enquêter sur les cas de traitements médicaux ou chirurgicaux que des personnes intersexuées auraient subis sans avoir donné leur consentement effectif et
d’adopter des mesures législatives afin d’accorder réparation à toutes les victimes, y compris une indemnisation adéquate.

L’ONG StopIGM.org s’est félicité de ces recommandations.

Née intersexe, Daniela Truffer a été opérée enfant. Elle combat cette pratique, qu’elle assimile à une mutilation sexuelle.” Témoignage à lire sur le site 24heures.ch.

Daniela Truffer s’est également exprimée auprès d’Amnesty International (lire l’article).

France

Vincent Guillot, cofondateur de l’OII, était l’un des intervenants du débat ‘Personnes sourdes, personnes intersexes, regards croisés sur les identités’ qui s’est tenu lors du festival de cinéma de Douarnenez (Finistère), rapporte Le Télégramme.

Une information importante nous a échappé ? Merci de nous la signaler dans les commentaires !

Partager / Share :

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page