Vous êtes ici : Accueil > Actualité > Mutilations sexuelles : bilan d’actualité de mai 2015

Mutilations sexuelles : bilan d’actualité de mai 2015

Droit au Corps vous propose chaque mois un retour sur l’actualité concernant les mutilations sexuelles féminines, masculines et intersexes. Voici ce qu’il fallait retenir en ce mois de mai 2015.

Pour suivre l’actualité en continu, suivez-nous sur FacebookTwitter ou Google+ !

Sommaire :

Autonomie Génitale : deux événements en Allemagne

Le 7 mai, c’était la troisième édition de la Journée Mondiale pour l’Autonomie Génitale. À cette occasion, une manifestation contre toutes les mutilations sexuelles a eu lieu à Cologne.

Journée Mondiale pour l'Autonomie Génitale

Site officiel : genital-autonomy.de

Puis, les 8 et 9 mai, des professionnels, des victimes de mutilations sexuelles et des militants provenant de 11 pays se sont réunis à Francfort pour une conférence organisée par l’organisation Genital Autonomy, afin de discuter des différents aspects de la chirurgie, de l’intégrité génitale et de l’autonomie des garçons, des filles et des personnes intersexes.

Les orateurs et participants provenaient d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse, du Danemark, de France, de Grande-Bretagne, de Finlande, de Turquie, des Etats-Unis, du Canada et de l’Iran. Ils ont échangé leurs points de vue sur le thème suivant : “Autonomie génitale : mythes et standards multiples”. Lors de la conférence, le principe de base a été mis en évidence : l’éthique est universelle et, par conséquent, le droit à l’autonomie génitale ne peut être différencié par l’âge, le sexe, la religion ou la culture de la personne concernée.

Droit au Corps faisait partie des associations participant à l’événement et était représentée sur place en la personne de Guy Sinden, co-président. Contrairement à ce que nous avions annoncé en janvier dernier, nous n’avons pas organisé de manifestation sur Paris, préférant privilégier une participation à cette action commune.

Pour plus d’informations, lire le communiqué de presse de l’événement.

Voici quelques photos de la manifestation à Cologne :

Journée Mondiale Autonomie Génitale 2015 manifestation mutilations sexuelles

manifestation autonomie génitale 2015 en allemagne

autonomie génitale intersexes allemagne 2015

autonomie génitale manifestation mutilations sexuelles féminines

Mise à jour juin : les vidéos sont enfin disponibles !

Discours de Marilyn Milos, fondatrice et directrice de NOCIRC (en anglais) :

Discours de Lena Nyhus, présidente de Intact Denmark (en anglais) :

Discours de Guy Sinden, co-président de Droit au Corps (en allemand) :

Traduction :

En 2009, quand je fus confronté pour la première fois à la circoncision, j’étais comme une feuille blanche sur ce sujet. J’ai été tellement outré que ma réaction fut de constituer une encyclopédie en ligne sur la circoncision (beschneidung-von-jungen.de). Dans les années qui suivirent, je dû me rendre à l’évidence, par le biais de mails qui me parvinrent, de l’existence d’homme circoncis endommagés. J’ai recueilli ces témoignages. Lorsque qu’en 2012 le débat a éclaté et que des cercles intéressés ainsi que des politiques prétendaient que ces hommes n’existent pas, nous avons créé le forum sur la circoncision (Beschneidungsforum.de), pour précisément donner la parole à ces hommes là.

Nous avons écrit à ces 10-12 hommes qui nous avaient contactés par e-mail et leur avons demandé, ainsi qu’à tous les hommes concernés, de témoigner.

Je suis aujourd’hui mandaté par l’association française Droit au Corps. [Il traduit en allemand :] “droit au corps” signifie avoir droit sur son propre corps et doit donc être compris comme le droit de disposer de soi-même, le droit sur son propre corps et donc pas le droit de disposer du corps des autres.

Nous travaillons en ce moment dans la plus grande espérance de réussir à ce que la circoncision ne soit plus traitée comme un sujet relatif à un sexe, mais comme un sujet concernant le genre humain dans son ensemble.

Nous espérons réussir à élever le niveau du débat vers l’éthique et reléguer la discussion sur la gravité de l’intervention au second plan.

Nous voulons que jamais plus une personne adulte ne puisse s’en prendre aux parties sexuelles d’un enfant, sous aucun prétexte, sauf dans le cas d’une pathologie avérée.

Je vous remercie.

Discours de Markus Bauer, militant intersexe de l’association StopIGM.org (en allemand) :

D’autres vidéos sont disponibles sur la chaîne Youtube de l’association MOGIS.

Actualité concernant la circoncision

France : circoncision ratée à Lille

Une circoncision rituelle qui s’est déroulée dans un appartement du centre-ville de Lille a grièvement mutilé un bébé de 8 mois. La procédure a été réalisée par un médecin ayant été jugé pour des faits similaires en 2009 et qui avait finalement été relaxé en 2010 (La Voix du Nord, Metronews).

États-Unis : suite de l’affaire Chase

Terrible rebondissement dans l’affaire Chase ce mois-ci.

La maman du petit Chase, qui s’était enfuie avec son fils pour le protéger de la circoncision, a finalement été arrêtée. Menacée par le juge de rester en prison tant qu’elle ne signerait pas le formulaire de consentement autorisant la circoncision de son fils, c’est menottes aux poignets et en pleurs que Heather Hironimus s’est finalement résignée à signer le papier.

Heather Hironimus formulaire consentement circoncision Chase

Heather Hironimus et son avocat au tribunal, avant la signature du formulaire. 

Reportage de la chaîne télévisée Local 10 News :

video platformvideo managementvideo solutionsvideo player

Article associé : South Florida mother consents in court to son’s circumcision

Le 29 mai, l’association Intact America a annoncé sur sa page Facebook avoir envoyé 12 000 lettres à des urologues et pédiatres pour les informer de la situation, au cas où le père de Chase viendrait vers l’un d’eux pour demander la circoncision de son fils. Rappelons que le petit garçon, âgé de 4 ans et demi, n’a aucune nécessité thérapeutique d’être circoncis et qu’il a exprimé son refus d’être opéré.

Une pétition en faveur de Chase a été mise en place sur le site Change.org et compte à ce jour près de 14 000 signatures.

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas si l’enfant est toujours intact ou bien s’il a été circoncis.

Mise à jour 9 juin : Intact America a déclaré sur sa page Facebook que la circoncision de Chase était prévue pour le 11 juin, dans un  hôpital pour enfants de Floride. L’association indique différentes manières d’agir pour éviter l’opération.

Sortie du livre Celebrating Brit Shalom

Il est disponible : Celebrating Brit Shalom est le premier livre écrit pour les familles juives qui veulent accueillir leur petit garçon au sein du judaïsme, mais sans le faire circoncire. Brit Shalom (“alliance de la paix”) est une cérémonie alternative à la Brit Milah (“alliance par la circoncision”).

Celebrating Brit Shalom

Site officiel : celebratingbritshalom.com

Ce projet a pu voir le jour grâce à une collecte de fonds lancée sur le site de financement participatif Kickstarter il y a un an et à laquelle nous avions consacré un article.

Rebecca Wald et Lisa Braver Moss, les deux auteures du livre, se sont exprimées sur leur blog respectif : Beyond the Bris et un blog ouvert sur le Huffington Post.

À lire également : Brit Shalom : une famille juive renonce à la circoncision

Actualité concernant l’excision

France

À lire sur Excision, parlons-en !, l’interview de Marie Jo Bourdin, qui a publié en 2013 Les Blanches ne sont pas frigides, un ouvrage consacré aux traumatismes liés à l’excision.

La chaîné télévisée France 24 a diffusé un reportage intitulé “Le cauchemar de l’excision” :

Royaume-Uni

L’association 28 Too Many a lancé une campagne de sensibilisation originale pour dénoncer les mutilations sexuelles féminines. Elle a en effet détourné de manière choc les drapeaux de plusieurs pays européens (Fédération GAMS).

campagne sensibilisation excision mutilations sexuelles féminines

Voir tous les drapeaux détournés sur la page Facebook de Excision, parlons-en !

Reportage à écouter sur le site de RFI : “Au Royaume-Uni, les excisions, illégales dans le pays depuis 1985, perdurent. Depuis plusieurs années, Fahma Mohamed, 18 ans, et une centaine d’adolescents de Bristol combattent ces pratiques. Le pays compte 130 000 femmes ayant subi une mutilation génitale ; 24 000 ados de moins de 15 ans risquent d’en être victimes. Au printemps dernier, Fahma a réussi à convaincre son ministre de l’Éducation, Michael Gove, d’adopter des mesures. Depuis, son visage est associé à la lutte contre les violences faites aux femmes au Royaume-Uni.”

Égypte

Les mutilations génitales féminines (MGF) sont en légère baisse au sein de la population égyptienne mariée et mineure, révèle une enquête du ministère égyptien de la Santé citée par le site d’information Egypt Independent.” (i24 News).

Mali

Le 19 mai dernier, les député-e-s malien-ne-s ont été sensibilisés à l’adoption d’une loi contre les mutilations sexuelles féminines considérées comme une violation des droits des filles et des femmes (Fédération GAMS).

Reportage à écouter sur le site de RFI : “Notre correspondant à Bamako est allé rencontrer des femmes victimes d’excision, une exciseuse traditionnelle repentie et des professionnelles qui luttent contre cette pratique.”

Nigéria : l’excision devient illégale !

L’avancée est historique. Le président sortant Goodluck Jonathan, qui a laissé sa place le 29 mai à Muhammadu Buhari élu en mars dernier, a choisi de finir son mandat à la tête du Nigeria par un acte fort : l’interdiction de l’excision et autres pratiques regroupées sous le nom de mutilations génitales féminines (MGF).” (Lire la suite sur Terrafemina).

Sénégal

Diverses organisations de la société civile appuyées par le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, ont engagé un processus de plaidoyer à travers la mise en œuvre d’un projet régional dénommé “BanFGM : pour l’élimination des mutilations génitales féminines”.” (Agence de Presse Sénégalaise).

Thaïlande

Reportage à écouter sur le site Deutsche Welle : les mutilations sexuelles féminines en Thaïlande.

Mutilations sexuelles intersexes

Le Conseil de l’Europe communique sur les droits des personnes intersexes

Les Européens sont encore très peu sensibilisés au vécu douloureux des personnes intersexes et aux violations des droits de l’homme auxquelles ces personnes doivent faire face. En raison des préjugés et des normes qui reposent sur la classification binaire féminin-masculin, des nourrissons intersexes subissent des interventions chirurgicales et des traitements médicaux non nécessaires et il règne dans la société un climat d’incompréhension. Il est temps de s’atteler à résoudre cette situation inacceptable”, a déclaré le 11 mai Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, à l’occasion de la publication d’une étude consacrée aux droits de l’homme et aux personnes intersexes.

Plus d’informations sur le site officiel du Conseil de l’Europe.

Logo du Conseil de l'Europe

Le rapport du Commissaire aux droits de l’Homme s’aligne sur la revendication phare des organisations intersexes, soit la fin des opérations dites de normalisations sur les enfants intersexes, considérées comme des mutilations génitales et effectuées sans consentement”, indique Yagg.com.

À lire également : réaction de l’Organisation Internationale des Intersexes Australie.

Forum International Intersexe de Douarnenez

Le 29 et 30 juin prochain aura lieu le Forum International Intersexe de Douarnenez, en Bretagne.

Concluant une résidence internationale de plusieurs jours réunissant des personnes intersexes du monde entier, ce Forum abordera les questions de droits, de santé, d’éducation, de culture, les expériences militantes, les luttes, les violences subies, ainsi que les transformations juridiques et éducatives, sociales et culturelles devant être mises en place dans chaque pays pour les Intersexes.

Présentation de l’événement sur le site de l’OII Francophonie.

Une information importante nous a échappé ? Merci de nous la signaler dans les commentaires !

Partager / Share :

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page