Vous êtes ici : Accueil > Actualité > Mutilations sexuelles : bilan d’actualité de mars 2015

Mutilations sexuelles : bilan d’actualité de mars 2015

Droit au Corps vous propose chaque mois un retour sur l’actualité concernant les mutilations sexuelles féminines, masculines et intersexes. Voici ce qu’il fallait retenir en ce mois de mars 2015.

Pour suivre l’actualité en continu, suivez-nous sur FacebookTwitter ou Google+ !

Sommaire :

Mutilations sexuelles intersexes

Il n’y avait pas de justification pour mutiler ses parties génitales. C’est ce qu’ils ont fait. Ils ont enlevé son pénis. Ils ont effectué une opération chirurgicale inutile sur un enfant heureux et en bonne santé. - Maman dont l’enfant adopté a été opéré du sexe à la naissance, car intersexe.

La chaîne de télévision ABC News a publié un reportage sur la question des opérations d’assignation sexuelle subies par les personnes intersexes. On y suit un couple ayant adopté un enfant intersexe ainsi que Sean Saifa Wall, un activiste intersexe, dans sa rencontre avec le chirurgien qui l’a opéré à la naissance.

Rappelons que ces opérations chirurgicales sont souvent effectuées sans nécessité thérapeutique et sans le consentement de la personne concernée. Il s’agit donc bien de mutilations sexuelles.

Article associé : The World of Intersex Children and One Person’s Journey Between Two Sexes

Une vidéo mise en ligne par la chaîne YouTube du site BuzzFeed.com donne la parole à 4 personnes intersexes qui expliquent ce qu’être intersexe signifie. On y retrouve Sean Saifa Wall, présent dans le reportage de ABC News partagé ci-dessus, ainsi que Emily Quinn.


La traduction de la vidéo est disponible dans cet article de Madmoizelle.com.

Actualité concernant la circoncision

France

Paris - Le 26 janvier dernier, un colloque intitulé “La circoncision - un geste d’avenir !” a réuni médecins et représentants religieux sous les auspices de l’Académie nationale de Chirurgie. Droit au Corps a décidé de réagir en adressant une lettre ouverte à l’Académie nationale de Chirurgie et au ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.

Lire la lettre ouverte de Droit au Corps

Entre temps, la vidéo du colloque (amputée de certains passages) a été mise en ligne sur le site Internet akadem.org (voir la vidéo). Droit au Corps publiera prochainement son commentaire des propos tenus durant ce colloque ainsi que les réponses obtenues suite à la publication de la lettre ouverte.

La Réunion - L’homme qui avait gravement blessé 4 enfants en pratiquant sur eux des circoncisions rituelles a été condamné à deux mois de prison avec sursis par la Cour d’Appel de Saint-Denis, rapporte Réunion 1ère. Linfo.re a réalisé un reportage vidéo suite à l’annonce de cette condamnation.

Norvège

Un hôpital Norvégien a commencé à effectuer des circoncisions rituelles sur des enfants de parents musulmans ou juifs, une première depuis que le gouvernement du pays a adopté une loi sur la circoncision l’année dernière. Certains médecins de l’hôpital ont fait savoir qu’ils considéraient l’opération comme contraire à l’éthique et refusent donc d’y prendre part, mais d’autres acceptent (The Local).

États-Unis

Nouveaux rebondissements dans l’affaire Chase. Un juge a ordonné à Heather Hironimus de signer le papier autorisant la circoncision de son fils, sous peine d’aller en prison.

Le petit Chase n’a absolument aucun besoin (ni aucune envie) d’être circoncis, comme l’avait bien confirmé un urologue-pédiatre au juge. Pour protéger son fils de la mutilation, Hironimus s’est donc enfuie avec lui dans un centre d’aide pour victimes de violences familiales dont le lieu est inconnu.

Reportage de la chaîne WPBF :

L’association Intact America publie chaque jour sur sa page Facebook une photo de la mère avec un nombre indiquant le nombre de jours depuis la fuite, soit 48 au moment où nous écrivons ces lignes.

Intact America supports Heather Hironimus mother of Chase

Par ailleurs, l’avocat du père de Chase essaie d’empêcher la mère d’utiliser les fonds que les militants intactivistes ont récoltés pour l’aider à faire face aux frais de justice (plus de 45 000 dollars ont été récoltés à ce jour). Plus d’informations dans cet article de Inquisitr.com.

Océanie

La circoncision des garçons est très répandue dans les îles du Pacifique, mais la pratique semble remise en question là-bas aussi. Lors d’une émission télévisée, Vela Manusaute, auteur, réalisateur et acteur, s’est en effet prononcé contre la circoncision des garçons :

Du nouveau pour Foregen

Vincenzo Aiello, président de l’association Foregen, s’est fait remarquer ce mois-ci suite au lancement d’une campagne de fonds dont le but est de faire prendre conscience aux gens de ce que représente réellement le prépuce. La finalité du projet, intitulé HuFo (pour Human Foreskin : prépuce humain), est de financer la régénération du prépuce grâce à des techniques de médecine régénérative. Pour l’occasion, l’artiste italien a été jusqu’à réaliser des sculptures de prépuce ultra réalistes !

Actualité concernant l’excision

France

Marion Schaefer, présidente de l’association Excision, parlons-en !, a accordé un entretien au Bureau international Catholique de l’Enfance (BICE) : lire l’entretien.

Royaume-Uni

La chaîne BBC Three a publié un reportage vidéo dans lequel l’actrice Zawe Ashton enquête sur la pratique des mutilations sexuelles féminines au Royaume-Uni.

Dans cet extrait, la jeune femme rencontre une exciseuse à Nairobi (Kenya) qui explique la manière dont elle pratique la mutilation sur des fillettes en provenance de pays occidentaux :

Côte d’Ivoire

La mère d’une fillette de 4 ans a été condamnée à un an de prison pour ‘complicité d’excision’ mercredi à Katiola, dans le nord de la Côte d’Ivoire, où les condamnations de ce genre sont rares”, rapporte La voix de l’Amérique.

Egypte

D’après une nouvelle enquête publiée par le ministère de la Santé, les trois quarts des filles victimes de mutilation sexuelle ont subi la procédure de la main de médecins agréés, rapporte The Cairo Post. La pratique est pourtant illégale depuis 2008 dans ce pays. En janvier dernier, pour la première fois, un médecin avait été condamné à de la prison ferme pour avoir pratiqué une excision sur une fillette.

Malaisie

En 2009, le plus haut conseil islamique du pays a émis une fatwa rendant obligatoire pour chaque femme de se faire circoncire. Une étude récente indique que presque toutes les femmes musulmanes du pays sont concernées par la procédure, rapporte Voice of America, laquelle relève du type IV d’après les responsables de la santé du pays. La bonne nouvelle est que l’Organisation des Nations Unies est en négociations avec le conseil ayant émis la fatwa pour tenter d’abroger cette dernière.

Tanzanie

Un refuge destiné à offrir une protection aux filles menacées d’excision a ouvert au nord du pays. BBC News y a consacré un article ainsi qu’un reportage audio (durée : 23 minutes).

Une information importante nous a échappé ? Merci de nous la signaler dans les commentaires !

Partager / Share :

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page