Vous êtes ici : Accueil > Le prépuce > Santé du pénis : hygiène et bonnes pratiques

Santé du pénis : hygiène et bonnes pratiques

Contrairement à certaines idées reçues, le soin du pénis ne requiert aucun effort particulier, que ce soit avant, pendant ou après la puberté. C’est le jeune lui-même qui devrait être la personne à décalotter son pénis pour la première fois, sans pression médicale, parentale ou autre.

Note : cet article fait partie du dossier « Santé du pénis »

bain bebe garcon hygiene

Sommaire

1. Comment prendre soin du pénis avant la puberté ?

a. Lors de la toilette habituelle
b. Laisser l’enfant jouer avec son pénis
c. Quel impact des couches sur la santé des enfants ?
d. Le prépuce de mon enfant se gonfle lorsqu’il fait pipi : est-ce normal ?
e. Le smegma, qu’est-ce que c’est ?
f. L’apparence du pénis de mon fils est-elle normale ?

2. Rendre mon enfant autonome : que lui dire sur son pénis ?
3. Comment prendre soin du pénis à la puberté ?
4. Résumé
5. Références

Comment prendre soin du pénis avant la puberté ?

Contrairement à certaines idées reçues qui trouvent leur source lointaine et oubliée dans le puritanisme d’origine religieuse (voir partie 5), le soin du pénis de l’enfant est simple. En réalité, il n’y a rien à faire de particulier : il faut surtout bannir les mauvaises pratiques et cesser de s’inquiéter devant des phénomènes normaux.

Lors de la toilette habituelle

> Rincez simplement le pénis

Dans le cadre de la toilette habituelle, un simple rinçage du pénis à l’eau claire et tiède est suffisant. La toilette du pénis de votre enfant ne nécessite rien d’autre. [1,2]

> N’utilisez pas de savon

L’utilisation de savon est déconseillée. [2] En effet, le savon peut perturber l’équilibre de la flore du pénis de votre garçon (tout comme la flore vaginale de votre fille). [2] Les bains moussants peuvent causer le même problème. [2]

Si, dans certaines situations particulières, il vous semble nécessaire d’utiliser du savon, optez pour un savon doux, sans jamais chercher à en introduire entre le prépuce et le gland et en rinçant bien le pénis ensuite. [2]

> Ayez des gestes doux

Il est déconseillé de frotter intensivement le pénis, le risque étant d’abîmer les tissus sensibles et d’éliminer les bactéries utiles et d’autres substances saines abritées par le prépuce. [3]

> N’essayez jamais de décalotter !

N’essayez jamais de décalotter le pénis de votre enfant ou de nettoyer sous son prépuce : comme nous l’avons vu en partie 2, cela est inutile et dangereux, tout comme l’est l’introduction d’un objet (coton-tige…) ou de savon entre le prépuce et le gland. [2] Seule la partie extérieure du pénis, ce qui est visible, peut être lavée. [1,2] Il n’y a aucun besoin de laver sous le prépuce : tout comme la vulve, le pénis est naturellement autonettoyant jusqu’à la puberté, [2] âge auquel l’enfant se lavera seul.

Il n’y a aucune preuve qu’il soit nécessaire de nettoyer sous le prépuce avant la puberté. - Dr Peter Anderson, pédiatre et urologue [4]

C’est le jeune lui-même qui devrait être la personne à décalotter son pénis pour la première fois, sans pression médicale, parentale ou autre. Lui seul sentira à partir de quel moment rétracter son prépuce sans se faire mal ou se blesser. [1,2]

Laisser l’enfant jouer avec son pénis

Si votre enfant joue avec son pénis, laissez-le faire, cela est normal et participe à son développement. [13] Il ne risque pas de se blesser, il est le mieux placé pour connaître ses limites. [1,2]

Certains parents sont gênés de voir leur enfant jouer avec son pénis. Quand l’enfant est en âge de comprendre, il suffit de lui expliquer que c’est quelque chose d’intime et qu’il peut le faire quand il est seul, mais pas en public. [13]

À noter que l’enfant a des érections dès le plus jeune âge, ce qui est totalement normal. [13,14]

Il ne faut surtout pas empêcher l’enfant de toucher son pénis en lui disant que cela est « mal » ou « sale », ou en le menaçant (« si tu continues, on va te couper le zizi ») : de tels propos violents risquent d’entraîner des troubles psychologiques et sexuels chez l’enfant et l’homme qu’il deviendra. [15]

La sexologue Mireille Dion explique :

« Interdire à l’enfant de toucher certaines parties de son corps alors qu’il respecte la notion d’intimité sous-entend que la sexualité est négative et pourrait avoir des répercussions néfastes sur le développement de ses relations futures. Votre attitude à la fois positive et des interventions adéquates sont donc importantes. Les enfants grandissent souvent plus vite que l’on pense! » [16]

Quel impact des couches sur la santé des enfants ?

Ammoniac - Le prépuce protège le gland du pénis de l’ammoniac qui se forme par action chimique dans la couche. On peut voir une certaine rougeur du prépuce due à l’exposition à l’ammoniac quand un nourrisson porte encore des couches. Des changements fréquents de couches peuvent limiter ce risque. Dans les cas graves, une pommade protectrice peut être nécessaire. [1]

Toxicité - En janvier 2019, des produits toxiques ont été détectés dans les couches de 23 marques différentes. [8] Même si l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) indique à cette occasion qu’il n’existe « aucune donnée épidémiologique permettant de mettre en évidence une association entre des effets sanitaires et le port de couches », son directeur général délégué déclare : « on ne peut pas exclure un risque […] puisqu’on observe un dépassement des seuils sanitaires pour un certain nombre de substances. »

Orientation du pénis - Certains articles conseillent de positionner le pénis vers le bas pour « prévenir les fuites », [9] « éviter les remontées d’urine sur son ventre » [10] ou encore « éviter tout inconfort ». [11] Pourtant, un pénis orienté vers le bas, surtout s’il est un tant soit peu « comprimé », ne risque-t-il pas d’entraîner un inconfort alors qu’une érection peut survenir dès le plus jeune âge ? De plus, un pénis orienté vers l’anus sera plus facilement en contact avec les selles, ce qui accroît le risque d’infection urinaire ; c’est pourquoi le docteur Beaugé conseille d’orienter le pénis vers le nombril. [12]

Dans l’intérêt de qui ? Des études sur le bon usage des couches pour bébés restent à faire, en distinguant l’intérêt des parents de l’intérêt de l’enfant.

Le prépuce de mon enfant se gonfle lorsqu’il fait pipi : est-ce normal ?

[Le gonflement du prépuce lors de la miction] est un processus normal de développement que l’on observe chez de nombreux petits garçons. - Dre Adrienne Carmack, urologue [17]

Lorsqu’ils urinent, certains garçons peuvent avoir le prépuce qui gonfle car l’urine se place momentanément entre le gland et le prépuce avant de s’écouler petit à petit. Cela peut se produire à partir du moment où la séparation balano-préputiale a commencé, mais que l’anneau préputial est encore étroit. [2]

Ce phénomène n’empêche pas l’urine de s’écouler, [18] il s’agit d’une étape normale du développement du pénis qui ne nécessite aucun traitement. [1,2] Ce phénomène est provisoire et disparaîtra au fur et à mesure que le pénis se développe, lorsque l’anneau préputial s’élargira. [1,2]

gonflement prepuce enfant urine

Gonflement du prépuce lors de la miction

De même, le jet d’urine peut parfois être diffus en fonction de l’état de développement du prépuce. Cela est inoffensif et temporaire. [2] Si votre enfant urine debout et que de l’urine tombe à côté des toilettes, il suffit de lui demander de s’asseoir.

Le smegma, qu’est-ce que c’est ?

Le smegma (du latin smegma, « détergent », du grec smekhein, « laver, essuyer, nettoyer ») est une substance blanche et pâteuse sécrétée par les femmes comme les hommes et par la plupart des mammifères. On en trouve dans le sillon balanopréputial chez l’homme et sur le clitoris et les petites lèvres chez la femme. [5]

Le smegma provient de la desquamation normale des cellules épithéliales des organes sexuels. Il ne doit pas être confondu avec une sécrétion infectieuse. [5]

« Le smegma possède des caractéristiques émollientes protectrices de la surface des muqueuses du gland et de l’intérieur du prépuce, il peut faciliter la progression de la séparation du prépuce, et contient des substances immunologiques actives », explique l’association de médecins Doctors Opposing Circumcision (DOC). [2, T.d.A.]

Si vous voyez du smegma sous le prépuce de votre enfant, ne cherchez pas à l’enlever : contentez-vous de l’essuyer lorsqu’il apparaît au bout du prépuce. [6]

smegma en dessous le prepuce d'un garcon

« Parfois, ces cellules excrétées peuvent s’accumuler dans une masse sous le prépuce, connue sous le nom de “perle de smegma”, ce qui peut donner au prépuce un aspect temporairement asymétrique. Les perles de smegma s’écouleront sur une période de temps variable (des semaines à des années), d’elles-mêmes, à mesure que la séparation du prépuce se poursuit », explique DOC. [2, T.d.A.]

À noter que la sécrétion de smegma augmente à la puberté. [7]

L’apparence du pénis de mon fils est-elle normale ?

Certains parents s’inquiètent de l’apparence du pénis de leur petit garçon. Cela peut être parce que l’ouverture du prépuce est punctiforme (qui a la forme d’un point) ou parce que le prépuce est long, ce que certains qualifient de « trompe ».

Tant que l’urine peut s’écouler et en l’absence d’autres symptômes, un prépuce à l’ouverture punctiforme ou long ne doit pas être source d’inquiétude, aucun traitement n’est requis. [19]

penis prepuce bebe long etroit normal

Pénis d’un bébé au prépuce long et étroit [23]

Le pénis de votre enfant subira des changements importants avec le temps, notamment à partir de la puberté (voir partie 1). L’apparence du pénis d’un enfant n’est pas celle qu’il aura à l’âge adulte.

Rendre mon enfant autonome : que lui dire sur son pénis ?

Beaucoup de garçons se questionnent sur leur pénis et certains ont peur d’être anormaux, comme l’illustrent les messages publiés sur Internet chaque jour. Il est important de leur répondre et de les rassurer.

Les filles reçoivent souvent de l’information sur le fonctionnement de leur corps
avec l’apparition des premières règles. Et les garçons ?

Répondre aux inquiétudes des jeunes

Un site partenaire de Droit au Corps est spécialisé dans la réponse aux inquiétudes des jeunes et des parents en matière de santé sexuelle : Phimosis ABC. Nous vous y renvoyons pour aller plus loin que les conseils de base qui suivent.

Si votre fils vous dit qu’il n’arrive pas à se décalotter alors que ses copains y arrivent, rassurez-le en lui expliquant que chaque garçon se développe à un rythme différent et que le prépuce peut devenir rétractable à un âge très variable. Dites-lui que tant qu’il peut uriner et qu’il ne souffre d’aucune gêne, il n’y a pas à s’inquiéter.

Expliquez-lui qu’un jour, il lui sera possible de ramener le prépuce en arrière, ce qui fera apparaître le gland, et qu’il pourra alors rincer cette partie dans la douche. Précisez-lui que le savon peut irriter les muqueuses et qu’un rinçage à l’eau claire tiède suffit (comme pour les yeux).

En fin de compte, répondez à ses questions et rassurez-le de la même manière que vous le feriez pour votre fille lors de l’apparition des règles ou du développement des seins.

Quid de l’éducation sexuelle à l’école ?

En France, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse indique qu’ « au moins trois séances annuelles d’éducation à la sexualité sont mises en place dans les collèges et les lycées. » [20] Ces séances devraient inclure de l’information sur la santé du sexe masculin.

Comment prendre soin du pénis à la puberté ?

Le prépuce devient généralement rétractable durant la puberté (voir partie 1).

L’adolescent peut alors découvrir le gland lors de la toilette, ce qui permet d’éliminer l’accumulation de smegma : il suffit de rétracter le prépuce, rincer le pénis et remettre le prépuce dans sa position initiale. [1,2]

De l’eau claire suffit pour laver le pénis. Le savon est déconseillé puisqu’il peut être à l’origine de troubles de la santé du pénis. [1,2] En effet, le savon détruit les émollients naturels et perturbe l’équilibre floral qui offre une protection immunitaire. [2]

Et si le prépuce n’est toujours pas rétractable à l’âge adulte ?

Des hommes rapportent que leur prépuce n’est toujours pas rétractable à l’âge adulte sans qu’il s’agisse d’une conséquence d’un décalottage forcé. À notre connaissance, ce phénomène rare n’est pas systématiquement et statistiquement documenté.

Pour certains, cet état ne pose aucun problème d’hygiène, sexuel ou d’inconfort. [1,21,22]

En cas de gêne, de simples exercices manuels suffisent généralement à obtenir un prépuce rétractable en quelques semaines (voir partie 4).

Résumé

[Pénis de l’enfant :] Le meilleur conseil qu’un parent puisse suivre est simplement de le laisser tranquille. - Dr Vincent Iannelli [3]

L’hygiène du pénis de l’enfant est simple : il suffit de rincer le pénis à l’eau claire et tiède lors de la toilette habituelle, sans chercher à décalotter ou à laver sous le prépuce. Les produits nettoyants (savon, gel douche…) sont à proscrire car ils risquent de perturber la flore pénienne.

Le gonflement du prépuce lors de la miction, la présence de smegma sous le prépuce, le fait que l’enfant joue avec son pénis ou encore que son prépuce soit long ou étroit sont des phénomènes normaux. Les parents ne doivent pas s’en inquiéter.

Lorsque l’enfant est en âge de comprendre, les parents peuvent répondre à ses interrogations concernant son sexe (apparence, fonctionnement, etc) en l’orientant vers la documentation adaptée à son âge. L’école doit également assurer ce rôle.

*

Dans la quatrième partie de ce dossier, nous présentons les traitements alternatifs à la circoncision en cas de trouble de la santé du pénis.

Références

1. Penile hygiene for intact (non-circumcised) males, CIRP, 2004

2. Care of the Intact (Not Circumcised) Penis in the Young Child, Doctors Opposing Circumcision, 2016

3. Care of the Intact Penis, Doctors Opposing Circumcision, 2016

4. Haaf W. Circumcision decision. Today’s Parent (Canada) website. 2006 Dec 1.

5. smegma, extrait du « Larousse Médical »

6. Hygiène: soins de base, Naître et grandir, Mise à jour : Novembre 2018

7. Øster J. Further fate of the foreskin: incidence of preputial adhesions, phimosis, and smegma among Danish Schoolboys. Arch Dis Child 1968;43:200-3.

8. Couches pour bébés : les autorités sanitaires sonnent l’alarme, Le Point, 2019

9. 10 étapes pour changer une couche en images, Baby center, consulté le 01/11/2019

10. Couche : comment éviter les problèmes de fuites ?, Magic maman, consulté le 01/11/2019

11. Changer la couche de bébé : les bons gestes, Pharma GDD, mis à jour le 27/06/2019

12. Docteur Michel Beaugé, contacté par email par nos soins, 2019

13. SEXUALITÉ: QUAND L’ENFANT S’ÉVEILLE, Planète santé, dernière mise à jour 03/11/14

14. Naouri A. L’enfant bien portant, Seuil, 1993, aldonaouri.com

15. Les comportements sexuels chez l’enfant, Naître et grandir, Mise à jour : Mai 2014

16. La découverte des organes génitaux, ça commence tôt!, Mireille Dion, 2013

17. Ballooning, Your Whole Baby, Last updated 8.25.19.

18. Babu R, Harrison SK, Hutton KA. Ballooning of the foreskin and physiological phimosis: is there any objective evidence of obstructed voiding? BJU Int 2004;94(3):384-7.

19. Premature, Forcible Foreskin Retraction: A Memorandum of Evidence-based Medicine, Doctors Opposing Circumcision, Juillet 2016

20. Éducation à la sexualité, education.gouv.fr, Mise à jour : septembre 2018

21. Phimosis & Balantis, Doctors Opposing Circumcision, 2016

22. Hill George. Phimosis: Non-retractile foreskin [Internet]. Version 25. genitalwholeness. 2012 May 28. Available from: https://genitalwholeness.wordpress.com/article/phimosis-2y9nanfagw8nr-11/

23. BMJ 1996;312:299

Partager / Share :

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page